CONSTANTA : L’ÉTÉ INDIEN

Nombreux sont les lieux que j’ai eu la chance de traverser au cours de mon expérience Interrail. Retracer ce parcours est l’occasion de vivre le voyage une seconde fois et passer alors par l’étape du jour : Constanta.

Du 21 Décembre 2018 au 27 Décembre 2018

Vous venez peut être de le lire ou cela ne saurait tarder, j’ai donc pu découvrir la Roumanie en quatre temps au départ de mon Interrail. Plaine, montagne, mer, capitale. Printemps, été, automne, hiver.

Quatre différents paysages qui suggèrent quatre différentes saisons à ma mémoire, et me ramène dans les souvenirs d’un pays agréablement riche et varié. Quand les sensations de l’été se prolonge en hiver.. bienvenus le temps d’une journée à Constanta…

Ah, l’été : la plage, le bruit des vagues, l’eau bleue translucide, le soleil, la côte et ses villages rendus vivants par les petites places bondées de touristes attablés. Ils sont certainement nombreux, les roumains à se rendre à Constanta les beaux jours venus, la chaleur revenue. Mais pourquoi pas l’hiver une laine (ou deux peut-être) en plus, deux trois touristes en moins, des degrés aussi. Mais la ville ne change surement pas, et son remblai si charmant avec son vieux casino esseulé au bord de l’eau et dont le bâtiment impressionne, nous ressource malgré la fraicheur hivernale. Alors on se prend à apprécier une ville côtière en hiver, le jour de Noël, au moment de découvrir la mer noire dans un pays lointain.

Ce qui rend le moment agréable et vous le verrez sur les photos, c’est ce superbe ciel bleu avec un soleil de feu. cela rend, malgré le vent côtier qui gifle nos joues, la visite de la ville bien plus sympathique contrastant ainsi avec la météo des Carpates notamment. Retrouver la mer en hiver est un privilège incroyable alors que je reviens d’un Erasmus dans un pays enclavé. Voilà maintenant 6 mois que nous avons quitté le soleil et les plages mais l’on y retourne dans l’esprit. L’envie de tremper les pieds dans l’eau, de boire un verre, et pourquoi pas y revenir l’été, sous un même soleil, mais pas la même chaleur. 

Après avoir vu la Roumanie ainsi, je me laisserai facilement aller à dire que dans ce pays, « on ira, où tu voudras quand tu voudras…… aux couleurs de l’été indien ».

Une réflexion sur “CONSTANTA : L’ÉTÉ INDIEN

  1. Ping : INTERRAIL : DE LA MER NOIRE A LA MER DU NORD – La Carte de Sim

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s