VIENNE : QUE L’ON Y RE-VIENNE

Nombreux sont les lieux que j’ai eu la chance de traverser au cours de mon expérience Interrail. Retracer ce parcours est l’occasion de vivre le voyage une seconde fois et passer alors par l’étape du jour : Vienne.

Les 4 et 5 Janvier 2019

Chargée d’histoire et de prestige, la capitale autrichienne nous séduit par son charme à la hauteur son style. Bienvenue en Autriche

Après une longue période de temps sec, ensoleillé et froid, Vienne est le début de la seconde partie de mon Interrail avec pour nouvelle compagnie, la neige, l’humidité, et le vent. Aux valses roumaines succèdent les valses de Vienne. Plus de neige, de fraicheur, de nature. C’est le début de la partie la plus belle, la partie la plus dure dans une ville où il faudrait que je revienne. 

C’est donc après moins de deux heures de train (!) depuis Budapest que j’y pose bagages. Il y fait un vent glacial amplifiée par une légère neige gelée. Le moment parfait pour alors rentrer au chaud, avant, « demain dès l’aube, à leur où blanchit la campagne », de repartir à la découverte des plus beaux endroits d’Europe. Je crois que ce trajet gare – auberge n’aura jamais été aussi délicat entre la neige, les chaussures humides, le froid, et le GPS du téléphone, lui aussi semble-t-il rafraichi (un peu trop).  

La découverte de la ville commence au matin du vendredi 4 Janvier. Je ne prépare pas mes partiels. Je ne visite pas ma famille. Je me rends au Schönbrunn Palace. Le Versailles autrichien, voilà ce qui m’en reste. Sous une fine neige, je découvre l’intérieur d’un château qui vaut la peine de se lever tôt et d’une visite complète, avant de me rendre dans les jardins enneigés, mais bien structurés. Ses fontaines aussi qui auront d’ailleurs vallu à une touriste un peu trop téméraire, un bain un peu frais et inattendu la glace n’étant pas si solide qu’on le pense. Du haut du jardin, pouvoir observer le château est une chance et un souvenir incroyable. Le petit palais nous rappelle le Trianon de Versailles par son éloignement au château, tout en restant dans le parc. Ce palais fut une entrée en matière plus que satisfaisante d’une ville qui a parfaitement répondu à mes attentes. En cette fin de matinée, après une visite d’au moins deux heures, je me rends dans l’hyper centre de la capitale autrichienne. Au cœur de la ville, je prends plaisir à photographier le Palais Belvédère, le Palais Hofbourg, la cathédrale St Stephen, la façade son opéra, le Rathaus, la Karlsplatz, la librairie nationale, le Graben, le Parlement, le Palais impérial et j’en passe. J’attendais de Vienne un patrimoine historique et architectural important et c’est peu de dire que je n’ai pas été déçu. 

Après une longue journée de marche et bientôt la fin de la visite, je prends un peu de temps pour poster les cartes – postales – de Sim, bien manger et boire un petit verre. Il n’y a pas de petit plaisir. Je fais le bilan de ce qu’il me reste pour le lendemain et prépare à nouveau la suite du programme. Voilà une soirée banale pour ce voyage qui ne l’était peu. Sitôt arriver dans une ville était déjà venu le temps de prévoir le prochain départ. Je sais déjà ou je mettrai les pieds, la question est de savoir quand. 

Par chance, dès le lendemain matin je peux me rendre rapidement sur les traces de ces si connues maisons colorées excentrées dans Vienne et autrement appelées la maison Hundertwasser. Vous avez déjà surement vu cette façade si particulière, mais plutôt réussie. Une belle note de fin pour une capitale qui aura été à la hauteur de mes exigeantes attentes pour un pays particulier dans l’histoire dans l’Europe. 

Une réflexion sur “VIENNE : QUE L’ON Y RE-VIENNE

  1. Ping : INTERRAIL : DE LA MER NOIRE A LA MER DU NORD – La Carte de Sim

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s