BRATISLAVA : LA PETITE SOEUR DE L’EST ?

Nombreux sont les lieux que j’ai eu la chance de traverser au cours de mon expérience Interrail. Retracer ce parcours est l’occasion de vivre le voyage une seconde fois et passer alors par l’étape du jour : Bratislava.

Le 31 Décembre 2018

Entre Prague, Vienne et Budapest, Bratislava est comme la petite soeur qui surgit au sein de la famille des capitales de l’Europe centrale. Pas encore mature, disons même encore jeune, la récente née de l’ancienne Tchécoslovaquie est un point de passage recommandé entre ses célèbres grandes soeurs

C’est après un départ de Prague à l’aube que je prends le chemin vers la Slovaquie. Une nuit raccourcie d’une heure suffit pas pour me décourager de visiter rapidement la capitale avant de reprendre la route et célébrer la nouvelle année. 

Proportionnellement à sa taille, le pays est peu connu voire même confondu. En effet, alors que certains confondent le pays avec la Slovénie (voir plus loin) et sa capitale imprononçable, la Slovaquie et Bratislava, entre République Tchèque et Hongrie contient plusieurs villes importantes comme Brno notamment et une région plus sauvage avec un parc naturel qui me tentait bien avant mon départ. 

Mais c’est bien Bratislava que j’ai visité, avec notamment son château duquel on observe la vallée du Danube avec au (très) loin Vienne en face (même si la frontière autrichienne se situe de l’autre coté des berges). Plus haut encore, on peut se rendre auprès du Slavin un bâtiment érigé en mémoire au soldat soviet voilà plusieurs années, et qui témoigne de l’importance communiste dans l’histoire du pays. Mais je dirai que c’est à se rapprocher de la vieille ville que l’on profite réellement des charmes d’une capitale de l’Est, colorée, aux rues étroites. On pourra y apprécier notamment la porte Michael, le palais présidentiel et sa relève de la garde, comme dans bon nombre de pays européens que j’ai pu visiter (Hongrie, Grèce, Angleterre), ou encore la fameuse et intrigante Église St Élisabeth.

Bien que la ville se visite rapidement, elle vaut néanmoins le détour. On ne sera pas déçu d’y avoir passé une belle journée de visite sans pour autant avoir envie d’y rester plus longtemps. Je ne regrette pas d’y être allé, entre deux trains vers Budapest, cela m’aura permis d’ajouter un pays et une capitale de plus à ma carte, et le plaisir des yeux en prime. L’heure du changement approche. Avant que les douze coups de minuits ne retentissent, vient la sonnerie du quai de la gare. Train 9, pays 4. La route continue. Rendez-vous en 2019 !

Une réflexion sur “BRATISLAVA : LA PETITE SOEUR DE L’EST ?

  1. Ping : INTERRAIL : DE LA MER NOIRE A LA MER DU NORD – La Carte de Sim

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s