LES CARPATES : DANS LA FRAICHEUR DE L’HIVER

Nombreux sont les lieux que j’ai eu la chance de traverser au cours de mon expérience Interrail. Retracer ce parcours est l’occasion de vivre le voyage une seconde fois et passer alors par l’étape du jour : les Carpates.

Du 21 Décembre 2018 au 27 Décembre 2018

Vous venez peut être de le lire ou cela ne saurait tarder, j’ai pu découvrir la Roumanie en quatre temps au départ de mon Interrail. Plaine, montagne, mer, capitale. Printemps, été, automne, hiver.

Quatre différents paysages qui suggèrent quatre différentes saisons à ma mémoire, et me ramène dans les souvenirs d’un pays agréablement riche et varié. Les Carpates et leurs charmes m’ont accueilli le temps d’une journée glaciale d’hiver, retrospective…

On assimile généralement les montagnes à l’hiver, voire à l’été. On m’avait conseillé, avant de me rendre en Roumanie, d’éviter les Carpates à cette période, difficilement praticable et très fraiches. Il n’y a pas de voyage sans prise de risque. Nous l’avons fait. Pour une belle et bonne raison. Au-delà du trajet en train au départ de la capitale, qui nous aura fait traverser d’incroyables montagnes enneigées peu avant Noël, ce sont ces deux célèbres villes, Brasov et Bran, connu pour abriter le château de Dracula qui nous auront offert le temps d’une journée, un avant-gout des si connues Carpates ou de nombreux randonneurs s’aventures l’été.

Dans une région sauvage ou logent de nombreux ours, découvrir ce château réputé à l’atmosphère particulière et cette petite ville de Brasov, charmante et colorée, nous ont donné un avant-gout d’une région où l’on peut certainement apercevoir de beaux paysages en toute saison et laisse imaginer de nombreux voyages. Car finalement, les Carpates à grimper vers le nord du pays, se rapproche de la Moldavie et de l’ouest de l’Asie et des régions particulièrement montagneuses. Voilà une réflexion qui donne envie de pousser vers le Nord, franchir la frontière asiatique et celle, encore une fois, du risque du voyage. Géorgie, Moldavie, etc, peu connus sont ces pays que l’on découvrirait bien quand même…

2 réflexions sur “LES CARPATES : DANS LA FRAICHEUR DE L’HIVER

  1. Ping : INTERRAIL : DE LA MER NOIRE A LA MER DU NORD – La Carte de Sim

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s