TOUR DES FLANDRES : UN CLASSIQUE DU NORD

Nombreux sont les lieux que j’ai eu la chance de traverser au cours de mon expérience Interrail. Retracer ce parcours est l’occasion de vivre le voyage une seconde fois et passer alors par l’étape du jour : Les Flandres.

Du 15 au 18 Janvier 2019

Abandonnez votre vélo et votre côté sportif. Laissez-vous guider par les canaux qui irrigueront vos yeux de lumières et de bonheur votre séjour. La Belgique a tant à vous proposer, que vous devez vous laissez tenter!

Habitué d’entendre de ma ville que c’est une ville ou il fait bon vivre, j’ai pourtant compris ce que ca faisait de découvrir des lieux apaisant, ou l’on se verrai presque vivre, Pour une dernière étape d’une voyage de plus de trois semaines, en hiver, en train et seul en Europe, je pensais terminer ce voyage plus lessivé que ce ne fut le cas. et pourtant… Tout s’explique par trois formidables derniers jours chez nos voisins belges, plus précisément dans les Flandres.

C’est la dernière page de ce voyage et je dois dire qu’elle n’était absolument pas prévue. Je l’invente en même temps que je l’écris puisque je n’avais jamais prévu, en préparant rapidement de road trip, d’atterrir en Belgique. Mais l’opportunité s’est présentée alors que l’Allemagne et la solitude commençaient à ternir trois semaines de vadrouilles et quelques trois cents kilomètres de marche. Alors tenté par la Venise du Nord, je me suis laissé aller à inventer un séjour rapide et intense dans les Flandres et le Nord de la Belgique. Je me rapproche aussi de la France ou son confort commence à manquer moi l’éphémère nomade. 

Gent

J’ouvre cette page par Gent, connu pour la course cycliste qui porte son nom. Et cela se ressent dans les rues de la ville ou la pluie fine ne perturbe pas les très nombreux cyclistes. Ici je découvre un univers ou je me plairai bien vu que les cyclistes sont largement plus nombreux et pris en compte qu’ailleurs (même si j’ai vu à Munich un allemand tenter de se déplacer sur plusieurs centimètres de neige en vélo). La ville regorge de petite ruelle de charme, d’endroit ou de places où l’on se plait à observer chaque recoin des bâtiments, chaque pierre, chaque couleur. Le long des canaux je reprends mon chemin vers la gare, pour ce qui sera, au crépuscule, l’un de mes derniers voyages en train…

Bruges

Je me réveille à Bruges avec une énergie débordante à l’heure où je m’apprête à découvrir l’une des villes qui m’attirait le plus en Europe. La Venise du nord comme on la surnomme est constituée de nombreux canaux auquel il faut ajouter une influence architecturale flamandes que l’on retrouve de Lille jusqu’aux Pays-Bas. Comment ne pas être charmé par cette ville à taille humaine où l’on circule majoritairement à vélo, le long des canaux, ou bien à travers les multiples places de la ville. Le cœur de Bruges est à n’en pas douter l’un des endroits les plus reposants et sympathique que j’ai eu à visiter. Pour mon plus grand bonheur. Revigoré, je décide même de ne pas rester un soir de plus sur Bruges, mais de découvrir une troisième ville belge. Avant de mettre définitivement les voiles. 

Anvers

Je suis parti d’Angers voilà quelques mois pour le finir mon voyage à Anvers. Je finis la tête à l’endroit et le corps à Anvers, fatigué, épuise même. Pourtant, dès l’aube, je me lande dans une marche dans les ruelles de la ville portuaire de Belgique qui ne sera pas un moment désagréable dans ma journée, pourtant sous une pluie fine, pour conclure ce voyage de plus de trois semaines. Au moment de rentrer dans la gare d’Antwerp (en flamant), certainement la plus belle que j’ai visité d’ailleurs, je conclus une intense et fatiguant voyage. Je referme d’immenses et éblouissants souvenirs. Les portes de mon ultime train se referment comme l’un des voyages les plus fous de ma jeunesse. Je viens alors de traverser l’Europe que j’ai découvert comme jamais je n’aurais imaginé. Je viens de vivre un voyage que je n’aurais pu imaginer ainsi. Le voilà terminé mais je m’imagine déjà repartir entre amis, au rythme de superbes destinations que je viens de découvrir. 

Voilà une heure que la porte du train s’était refermé quand celles de la France s’ouvre à nouveau pour moi. Après avoir pris gout aux voyages et à la vie de vagabonds, j’étais revenu en francophonie pour atténuer ma solitude. Je viens de franchir la frontière, me voici de retour en franco-folies.

5 réflexions sur “TOUR DES FLANDRES : UN CLASSIQUE DU NORD

  1. Je vis à Valenciennes, près de la frontière belge alors forcément je l’aime tout autant que ma région.
    La Belgique est magnifique et si tu as l’occasion, retourne sur ses plages, manger un poisson savoureux et profiter de ces promenades interminables le long de la mer 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : INTERRAIL : DE LA MER NOIRE A LA MER DU NORD – La Carte de Sim

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s